Oeuvres d'art en plein air et forces créatrices

La randonnée pédestre, comme de nombreuses autres activités en plein air, sensibilise à l'harmonie du milieu naturel et à l'esthétique des paysages et objets rencontrés, il s'ensuit que le pas à franchir pour s'intéresser aux créations artistiques exposées en plein air est relativement petit, surtout si elles apparaissent naturellement à proximité d'un itinéraire de randonnée.

La nature étant elle même créatrice d'une infinité d'oeuvres que nous qualifions volontiers de très esthétiques il paraît opportun de signaler que cette rubrique s'intéresse aux créations effectuées volontairement par des artistes humains!

Une phrase qui aurait été perçue comme redondante au milieu du siècle dernier, mais quand on considère que le genre humain fait partie de la nature, que la nature est très influente sur l'art humain, et que réciproquement et malheureusement l'influence humaine a pris l'amplitude d'une force géologique qui influence désormais les créations "naturelles", la séparation entre ce qui est une expression esthétique principalement naturelle ou principalement humaine est beaucoup moins claire!

Pour compliquer encore les choses des algorithmes sont aussi capables d'activités "créatrices" (les guillemets sont là pour représenter une certaine distance par rapport à l'art humain qui contrairement à "l'art" programmable ne peut pas être répété à l'identique en reprenant exactement les mêmes conditions de départ) et peuvent produire des "oeuvres" totalement irréalisables par un artiste humain. Il reste néanmoins que beaucoup d'"oeuvres" obtenues par des algorithmes possèdent des caractéristiques esthétiques indéniables pour l'oeil humain, formant ainsi un troisième groupe à l'origine de nombreuses créations. A noter que dans notre raisonnement et par recherche de simplicité les créations naturelles non humaines sont toutes regroupées sous le qualificatif de créations naturelles, même si elles sont le produits de phénomènes biologiques ou zoologiques complexes, certaines espèces animales étant capables de comportements créatifs elles n'ont en général pas naturellement tendance à les réifier sous la formes d'objets persistants et exposables échappant largement au déterminisme génétique et environnemental. A première vue on trouve cependant des exceptions, par exemple avec l'oiseau jardinier qui construit des tunnels illusionnistes pour séduire sa femelle. Mais malgré la prouesse de ces constructions, il est évident que comme pour de nombreuses autres constructions animales (toiles d'araignées, nids de fourmis, terriers, barrages de castors etc.) le côté créatif, s'il existe ici dans son sens commun, est extrêmement contraint et déterminé, contrairement à la liberté artistique humaine. Paradoxalement il est intéressant de constater qu'au niveau zoologique les constructions les plus complexes appartiennent souvent à de très petits animaux, sans doute parce que ces derniers sont plus sensibles à de nombreuses contraintes environnementales (pluie, gel, fréquence d'alimentation etc.) et ont donc dû souvent évoluer au fil de milliards de générations pour les plus petits, vers une génétique technique et souvent collaboratrice de la construction.

Tout ça pour arriver à la conclusion que l'art tel que nous le créons se trouve actuellement influencé par trois composantes (*1) principales : la nature, la nature humaine (*2) et l'informatique ! Nous pouvons donc nous représenter dans un univers créatif influencé par ces trois dimensions dont les forces interfèrent de plus en plus les unes avec les autres! Certaine extrapolations temporelles sont effrayantes, par exemple sous la forme d'une dystopie de l’anthropocène parcourue par des cyborgs équipés pour les hautes températures! Mais peut-être que les forces artistiques associées à celles de la science et de l'humanisme seront capables de nous mener vers un futur agréable où l'harmonie sera la norme et le réchauffement climatique un problème résolu.

(*1) Il est pratique dans ce contexte de considérer ces trois composantes, mais il est bien sûr possible de définir les choses autrement, tout semble dépendre en fait de la largeur englobée par ce que l'on appelle naturel. Attention le but de cette page n'est pas de parcourir les différences influences artistiques considérées de manière classique en s'appuyant sur l'histoire de l'art et des technologies employées, ce sujet dépassant le temps que l'auteur peut raisonnablement utiliser.
(*2) A noter que "la nature humaine" désigne ici l'ensemble des paramètres humains à l'oeuvre : constitution globale de l'artiste (*3), personnalité, persistance, passions etc. et en passant aussi par les influences sociales contemporaines et historiques etc. Liste non exhaustive.
(*3) Un exemple intéressant de différences influençant directement la perception et donc la création d'oeuvres d'art et le tétrachromatisme.


Commenter : Se connecter ou s'enregistrer ou Au plus simple ou  (initialiser !!)





Ataox un CMS optimisé pour le référencement Internet.