Connections :

Mobilité Douce Urbaine

SCOBYs alimentaires, Fermentation et Nutrition



Environnement:

Mountain
Wilderness


Greenpeace

Pro Velo
Lausanne


Population
Matters


MelUsineFilms



Accès:

Rives
Publiques


Rives
du
Lac.




Divers :

N. P. Q.



+ + +



Mariage suisse et portail de mariage.



+ + +



Internet :

Création
de sites
Internet et
Référencement
Internet.
Ces deux
aspects
importants
combinés
avec une seule
solution
informatique!
Météo suisse Info neige et avalanches : SLF.ch Chasse et Randonnée Cartes en ligne pour la randonnée pédestre Leins externes montagne et randonnées Randonnée pédestre en train, HORAIRES CFF
Webcams : météo instantannée et hauteur du brouillard! Blog administratif de randonnée pédestre Interférences entre armée et randonnée Randonnée Questions Fréquentes Photos particulières Contact, informations randonnées, E-Mails
Forum de randonnées pédestres / raquettes De       

Activités militaires et randonnées par Randonneur 28 juillet 2009

Ne pas toucher les obus / mines découverts Votre narrateur vient de se sensibiliser suffisamment aux interférences entre randonnées pédestres et activités militaires présentes et passées pour écrire un premier article sur le sujet. En Suisse, il y a donc deux risques principaux liés aux activités militaires :
  1. Les places de tir et d'exercices (par exemple avec des tirs d'obus ou des militaires qui tirent au fusils d'assaut) dont les périodes d'activités sont normalement rendues publiques suffisamment longtemps à l'avance pour que les passionnés de randonnées puissent adapter leurs itinéraires. Zones de tir avec horaires généraux sur www.admin.ch,
  2. Les ratés (des munition qui n'auraient pas explosé lors de leur impact ou de leur mise à feu) et qui peuvent éventuellement exploser en dégringolant ou en étant touchée involontairement de différentes manières (par caillou interposé, par contact direct du pied etc.), insistons au passage que personne à part les artificiers démineurs entraînés et équipés ne sont sensé toucher ces engins sous peine de risquer de grâve séquelles ou pire.
Compte tenu des points précédents il y a de nombreuses situations que les randonneurs doivent absolument connaître. Il est aussi nécessaire de faire particulièrement attention si l'on se permet de temps en temps de faire de la randonnée hors chemins, car il n'y aura probablement pas de sentinelle ni de panneau pour vous avertir du danger.

Quelques précautions à prendre :
  1. Prendre connaissance des zones actuellement concernées par des exercices militaires, c'est les plus dangereuses, car s'il s'agit de buts pour pièces d'artillerie, elles ont peut-être des ratés, mais en plus il y a des tirs réguliers.
  2. Se renseigner sur les dates où des exercices ont lieux, comme ces informations changent tout le temps ce sont les plus difficiles à trouver sur Internet. Dans beaucoup de cas les exercices sont régulièrement annoncés dans les journaux, et si par chance une de ces pages vous passe entre les mains, conservez-là pour la période en cours.
  3. Essayer d'avoir des informations sur les anciennes places de tir quand une randonnée est planifiée avec des parties hors chemins.

Si malgré tout vous découvrez des obus :
  1. Ne jamais les toucher.
  2. Marquer l'endroit avec quelque chose de suffisamment visible.
  3. Notez les coordonnées géographiques, le mieux est évidement un pointage GPS.
  4. Eventuellement prendre une photo de manière à permettre une intervention éclairée ou à éviter un déplacement inutile des démineurs.
  5. Téléphoner aux autorités compétentes ou à la gendarmerie : 117

Quelques liens :
  1. Zones de tir avec horaires généraux sur www.admin.ch, notons que les indications périmètriques des surfaces utilisées sont très précises tandi que les dates d'utilisation le sont moins! Par exemple la zone de tir de Bière qui comprend aussi le sommet du Mont Tendre est simplement décrite comme occupée toute l'année! Sachant que le massif du Jura est particulièrement propice aux marches hors chemins (peu raide, herbe généralement broutée, égarement par distraction ou autre, etc.) il y a donc selon votre narrateur des risques assez importants pour que quelqu'un débouche au milieu d'un exercice militaire, à moins bien sûr que le périmètre soit entièrement contrôlé, y compris hors des chemins!
  2. On peut aussi espérer trouver des informations dans les communes avoisinantes qui en plus d'une éthique de base ont une responsabilité et un intérêt bien compréhensible à préserver l'intégrité corporelle de leurs citoyens et touristes, voilà par exemple des détails supplémentaires pour la place de tir de l'Hongrin et qui correspondent au publications faite dans les journaux de la région.
  3. Normalement il n'y a jamais de tir le dimanche.

Remarques :
  • Certaines places de tir ont été créées en pleine guerre froide, on peut donc se demander si elles sont encore justifiées?
  • Certaines citations (admin.ch) sont très instructives, par exemple pour le Mont Tendre (Vaud, Chaîne du Jura juste au-dessus de Bière):
    1. "Zone de buts artillerie et lance-mine du Mont Tendre".
    2. Cette zone ... "est traversée par un chemin de randonnée pédestre. Le canton demande que de nouveaux itinéraires évitant les zones à risques soient proposés ou que des barrières mobiles avec sentinelles soient installées."
  • Par rapport aux citations ci-dessus :
    1. Le sommet du MontTendre est pris pour cible alors qu'il :
      • est le plus haut sommet du Jura suisse.
      • fait partie du réseau naturel de randonnées des crêtes du Jura.
      • présente une géographie sur laquelle il est facile de sortir des sentiers balisés, soit par erreur, soit volontairement, et donc de manquer les signaux de danger.
      • comprend des pâturages sur lesquels broutent de nombreux ruminants quand l'armée est en stand-by, ils sont donc probablement susceptible d'absorber une partie du plomb des munitions.
      Au final beaucoup de paramètres qui finiront nous l'espérons par encourager une certaine modération des activités de tirs ou même leurs virtualisation!
    2. "Le canton demande que de nouveaux itinéraires évitant les zones à risques ..." Rappelons que les sommets representent des attractions importantes pour les randonneurs, et donc aussi pour le tourisme et l'économie, et ceci est particulièrement vrais quand c'est le plus haut sommet de tout un massif.
Articles :
29 mars 2012 Glion - Villeneuve
6 octobre 2011 Randonnées en France
7 août 2011 De Rolle à Gland
8 janvier 2011 Petite folie au Folly
26 décembre 2010 Sonloup - Jor ou Les Avants
13 décembre 2010 Petit tour vers Ardon
19 juillet 2010 Du Col de Bretaye au Sepey
20 avril 2010 Blocs erratiques de Bex
6 février 2010 Zermatt : Furi - Schwarzsee
12 novembre 2009 Tour des Gastlosen


Sponsorisé par :