Environnement:

Mountain
Wilderness


N. P. Q.

Greenpeace

Descriptions et Forum de Randonnées Pédestres / Raquettes Descriptions et Forum de Randonnées Pédestres / Raquettes

Lenk - Ammertenpass - Adelboden Elisabeth 16 octobre 2009

Dimanche 4 octobre 2009. Lenk - Ammertenpass - Adelboden

Juste au-dessus d'Ammertenhutte L'Ammertengletscher sous le Wildstrubel Le plateau de l'Engstligenalp Vue sur Engstligenalp depuis l'Ammertenpass Vue sur Adelboden en descendan de l'Engstligenalp

Schweizmobil.chMapplus.ch Il y a plusieurs manières de faire la traversée entre Lenk et Adelboden. L'itinéraire que nous avons choisi passe par l'Ammertenpass et a l'avantage de ne pas se trouver dans le périmètre des remontées mécaniques.

Il faut partir tôt pour pouvoir prendre le bus qui va de Lenk à l'arrêt Simmenfälle (compter une heure de marche en plus si on part de Lenk). Le soleil annonce une très belle journée d'automne. Peu après l'hôtel, nous choisissons de faire un crochet par les cascades (Simmenfälle). Le site, bien connu dans la région, est un but d'excursion apprécié. Après 3 à 4 semaines sans pluie, le torrent n'a pas un très gros volume d'eau mais les chutes d'eau restent impressionnantes. Nous rejoignons le sentier principal plus haut dans la forêt puis longeons un autre torrent, l'Ammertenbach, à travers un paysage chahuté de ravines sèches et pierreuses. Nous débouchons ensuite sur un endroit plus paisible, un vaste replat herbeux au milieu d'un cirque rocheux, quelque chose du Creux du Van.

Le sentier monte en lacets dans un escarpement plus abrupt. En haut, adossée à un gros rocher, l'Ammertenhütte, cabane non gardée mais bien entretenue qui dispose d'un couchage pour 5 à 6 personnes, d'une petite table avec quelques chaises et d'un vieux poêle à bois. Après avoir traversé les alpages de l'Ammertenschafberg, la "montagne à moutons", les choses sérieuses commencent : le sentier part à l'assaut de pentes caillouteuses et de passages rocheux par-delà lesquels nous apercevons les débordements glaciaires du Wildstrubel. Plus loin, un paysage lunaire de caillasse brune, avec quelques endroits exposés, mais de très bons sentiers. Les 200 à 300 derniers mètres au-dessous du col sont les plus raides. Ils doivent être assez casse-genoux s'ils sont faits en descente, dans le sens Adelboden - Lenk. Cela dit, nous rencontrerons plusieurs randonneurs, et même un groupe d'enfants, qui le font dans ce sens-là.

Le contraste entre les deux versants de l'Ammertenpass est frappant : d'un côté, la rudesse de la rocaille, de l'autre le moutonnement des pentes herbeuses. Tout au fond, l'Engstligenalp déploie sa vaste étendue plate (un cauchemar en hiver quand on descend de l'Ammertenspitz en ski de randonnée.). Nous traversons des alpages, puis d'anciens éboulis colonisés depuis bien longtemps par la végétation, pour atteindre le plateau proprement dit. L'endroit est assez sauvage et mérite qu'on s'y attarde. Il y a d'ailleurs un hôtel, ouvert en été jusque vers le 15/20 octobre. La dernière merveille de la journée, ce sera la cascade de l'Engstligenfälle, dont le ruissellement nous accompagnera sur une bonne partie de la dernière descente.

Il nous aura fallu environ 6h30, pauses non comprises, pour faire la traversée jusqu'à Unter dem Birg. Dans le sens Adelboden - Lenk, on peut gagner 500 mètres de montée en prenant le téléphérique.

29 mars 2012 Glion - Villeneuve
6 octobre 2011 Randonnées en France
7 août 2011 De Rolle à Gland
8 janvier 2011 Petite folie au Folly
26 décembre 2010 Sonloup - Jor ou Les Avants
13 décembre 2010 Petit tour vers Ardon
19 juillet 2010 Du Col de Bretaye au Sepey
20 avril 2010 Blocs erratiques de Bex
6 février 2010 Zermatt : Furi - Schwarzsee
12 novembre 2009 Tour des Gastlosen