Environnement:

Mountain
Wilderness


N. P. Q.

Greenpeace

Wanderungen in der Westschweiz Autres Randonnées
en français
- Fr De
Randonnée de plaine à la cascade de la Pissevache de Vernayaz à Evionnaz Admin 6 avril 2010
Schweizmobil.chMapplus.ch La Pissevache cascade mythique du bas Valais mérite bien un peu d'attention, et curieusement les descriptions d'itinéraires à son sujet manquent et intriguent l'observateur de carte que je suis en constatant qu'un chemin monte verticalement à proximité, mais sans que personne n'en parle? Il fallait aller voir ça de plus près. Une fois à la cascade les possibilités pour monter apparaissent trop dangereuses pour le faire aujourd'hui en étant accompagné, nous décidons donc de continuer la ballade horizontalement pour rejoindre la gare d'Evionnaz.

Des ruines étranges juste avant la cascade. La chute avec un petit arc-en-ciel en bas Zoom sur l'arc-en-ciel avec un traitement de l'exposition pour le faire ressortir idem juste à côté Un lama brun
Son oeil Un autre lama brun Un lama noir Le Catogne depuis Evionnaz

Les yeux des lamas sont captivants pour qui sait les observer de près, on distingue très nettement le paysage, les doigts du photographe et la silhouette de l'appâteur utilisant de la dent-de-lion. A noter qu'il aurait été possible de faire beaucoup mieux, en assurant une distribution continue de dent-de-lion pendant plusieurs minutes (l'assistance du photographe est capitale ) et en choisissant les bons angles pour obtenir un oeil avec un paysage, quelqu'un etc. A noter que pour le moment c'est les lamas qui fournissent les meilleurs miroirs oculaires naturels , leurs yeux très gros et foncés sont optimaux, comparaison avec l'oeil de bouquetin et l'oeil de cheval

Anecdote : suite du programme (attention il ne s'agit pas cette fois de la balade en plaine de la Pissevache) : les ruines du château de St-Triphon qui ont l'air d'être particulièrement photogénique! Arrivé à Evionnaz mon camarade déjà fatigué décide que ce sera assez pour lui, je descends donc seul à Bex pour partir en direction des ruines, et après 30 secondes je réalise que j'ai oublié mes bâtons de marche sur le parcours précédent, des bâtons spécialement allégés et pratiques, je ne peu pas les abandonner, retour donc immédiat sur le trajet précédent où je retrouve mes bâtons à côtés des lamas (photos) et je suis de nouveau à proximité de la Pissevache, mais cette fois seul, l'occasion est trop tentante, je vais essayer de monter par le sentier indiqué sur la carte, en fait un très vieux sentier en partie abandonné et très très difficile, risque de chute importants et risque de décrocher des cailloux. Le sentier à été parcouru par votre narrateur dans son intégralité une petite page le décrit avec plus de précisions, à noter qu'il pose frontalement la question de l'abandon des sentiers ou des rénovations qui devraient être faites et met en évidence un besoin d'informations exactes pour plus de sécurité, et non un retrait des informations standard comme cela se fait parfois et attise plutôt la curiosité.

Horaires en ligne :