Connections :

Mobilité Douce Urbaine

SCOBYs alimentaires, Fermentation et Nutrition



Environnement:

Mountain
Wilderness


Greenpeace

Pro Velo
Lausanne


Population
Matters


MelUsineFilms



Accès:

Rives
Publiques


Rives
du
Lac.




Divers :

N. P. Q.



+ + +



Mariage suisse et portail de mariage.



+ + +



Internet :

Création
de sites
Internet et
Référencement
Internet.
Ces deux
aspects
importants
combinés
avec une seule
solution
informatique!
Météo suisse Info neige et avalanches : SLF.ch Chasse et Randonnée Cartes en ligne pour la randonnée pédestre Leins externes montagne et randonnées Randonnée pédestre en train, HORAIRES CFF
Webcams : météo instantannée et hauteur du brouillard! Blog administratif de randonnée pédestre Interférences entre armée et randonnée Randonnée Questions Fréquentes Photos particulières Contact, informations randonnées, E-Mails
Forum de randonnées pédestres / raquettes De       

Bouquetins blancs par Admin 15 mars 2011


Deux bouquetins blancs photographiés au printemps 2010 :

bouquetins blancs

A noter que la photo a été prise environ une heure avant l'obscurité et à 500 mètres (on aurait pu s'approcher un peu plus mais l'heure avançant on sortait de notre zone de confort). Profitons de l'occasion pour rappeler que les cornes de ces bouquetins sont encore toutes petites et exactement identiques à celles des autres bouquetins, il s'agit donc d'une modification génétique mineure en ce qui concerne l'aspect de ces animaux.

Polémique :
  • Devrait-on protéger les bouquetins blancs et autres individus exceptionnels ? Personnellement je dirais qu'à partir du moment où c'est probablement juste la tendance mutagène ou atavique de l'adn qui s'exprime sur une facette principalement chromatique ne présentant aucun danger pour le degré de fitness de l'espèce, ces raretés devraient être préservées. A noter qu'en parallèle cela préserve aussi la diversité génétique de l'espèce.
  • Certains parlent déjà d'un croisement avec des chèvres, c'est certainement arrivé, mais cela doit être encore plus rare qu'un saut génétique naturel au niveau du pelage, car il faut :
    • Qu'un bouquetin aie envie et puisse accéder à une chèvre : barrière de l'aspect, barrière tout court et barrière humaine ... il se méfient quand même un peu des habitations et de leurs habitants. Pas encore vu de photo de bouquetin en train de brouter dans un jardin!
    • Que le produit de l'accouplement soit remis en liberté, ce qui est loin d'être acquis.
    • Ou alors qu'une chèvre s'échappe et survive suffisamment longtemps pour se laisser séduire par un bouquetin et finaliser une gestation ce qui en hivers avec une morphologie pas forcement adaptée au froid n'est pas gagnée d'avance.
    • Les possibilités symétriques, c'est à dirte un bouc domestique qui s'échape et s'impose sur les boucs sauvages, ou une chèvre sauvage sautant temporairement dans l'enclos d'un bouc domestique semble encore plus improbable.
  • Certains parlent déjà d'effectuer une capture pour savoir s'il s'agit d'un croisement avec une chèvre ou pas! Ah le spectre de la batardisation de l'espèce! A mon avis les chances d'avoir affaire à un croisement sont faibles et le risque de voir se multiplier des animaux génétiquement affaiblis encore plus, car on les imagine mal prendre le dessus sur leurs congénères.

< Bouquetins blancs par cucu 24 mars 2014
Bonjour.Je pense que les photos du bouquetin blanc sont des photomontages ou sont des photos du bouquetin du val d'Aoste. .L'année passée du même temps que en vallée d Aoste le bouquetin blanc a disparu le même est apparu en Suisse. On a fait des comparaisons avec les photos. Ca pourrait créer un problème entre le val d'Aoste et la Suisse. Cordialement

< Re : Bouquetins Blancs par Admin 24 mars 2014
Je peux vous assurer que ce ne sont pas des photos montages, par contre je ne dis pas où elles ont été prises! Donc si vous pensez que c'est le Val d'Aoste, pas de problèmes en ce qui me concerne

< bouquetin blanc par cucu 20 avril 2014
Je vous pose une question,:pourquoi vous n'avez pas de photos du bouquetin quand il etait jeune? Pourquoi quand le bouquetin du val d'Aoste à disparu, il est apparu en meme temps en Suisse ? Cordialement.

< La saga des bouquetins blancs! Une analyse de situation ... par Admin 21 avril 2014
@cucu :

"pas de photos du bouquetin quand il était jeune ?" : tout simple, je ne passe pas ma vie à cet endroit et j'ai juste eu un coup de chance pour les photographier, et encore avec un zoom 18 fois! Vous me direz d'autres personnes auraient pu les photographier ? Et se donner la peine de publier ? Pas forcement, et peut être que d'autres personnes les ont photographiés et se sont dit n'en parlons pas pour les protéger, ce qui est encore mieux.

Autrement les petits cabris ont tendance à rester dans des endroits inaccessibles par mesure de précautions! Par exemple je n'ai assisté qu'une seule fois au spectacle de cabris tétant leur mère, et j'ai du faire un peu "d'escalade" pour les photographier.

"Pourquoi quand le bouquetin du val d'Aoste a disparu, il est apparu en même temps en Suisse ?" : Est-on vraiment sûr qu'il a disparut du Val d'Aoste? Et si la blancheur n'était que temporaire ? Il se pourrait que dans certains cas (mais pas dans le cas des bouquetins photographiés ci-dessus) cela soit une adaptation génétique en forme de camouflage hivernal! D'un autre côté la blancheur ne semble pas si étrangère à la région photographiée, vous pouvez remarquer sur la photo que tous les autres bouquetins ont des zones très claires sur les reins et l'encolure! Il pourrait donc s'agir d'une particularité géographique où un gène de blancheur est bien répartit dans la population, et il suffit probablement que deux copies se retrouvent où qu'une légère mutation supplémentaire apparaisse chez le même individu pour créer un bouquetin tout blanc!

Deuxième point : le blanc n'est probablement pas si rare vu qu'il se retrouve si souvent chez les chèvres! Donc il pourrait y avoir eu des croisements ou plus simplement ... le blanc est probablement une caractéristique gênante en été car beaucoup plus voyant et cela ne compense probablement pas "l'avantage" hivernal vu qu'en hiver ils sont / étaient moins chassé et qu'ils sont encore plus inaccessibles! Donc je vous propose une théorie : la blancheur dans ce cas précis serait une caractéristique de paix, comme la colombe, et plus précisément :
  1. Quand les bouquetins étaient chassés au point de presque disparaître, les blancs étaient probablement tirés en premier pour le trophée (la fourrure?), la facilité de visée etc. Donc les gènes blancs sont devenu rares.
  2. Maintenant qu'on ne les tire plus aussi souvent (j'ose espérer d'ailleurs que personne ne va s'amuser à tirer ces deux raretés) le gène blanc devient avantageux vu que les individus marqués ont des chances d'être plus préservés que les autres pour la diversité génétique ou pour le tourisme régional.
  3. La couleur a probablement un coût non négligeable, car fabriquer des pigments ne se fait pas sans énergie, par contre moins de chaleur solaire captée en hivers par les blancs! A noter que pour les chamois c'est le noir anthracite en hiver ce qui indique en principe que la production de pigments foncés est nettement avantageuse énergétiquement, même au prix d'un mauvais camouflage hivernal. En comparaison les bouquetins sont plus gros et trapus que les chamois, donc moins sensibles au froid, ce qui fait que de leur côté l'avantage thermique d'une couleur foncée est moins évident, ce qui laisse plus de chances de survie aux bouquetins blancs en comparaison relative aux chamois blancs.
  4. Les bouquetins n'ont pas vraiment d'ennemis naturels et sont chassés au ralentis, on a donc une situation qui a la tranquillité en commun avec la domestication, et la domestication a produit beaucoup d'individus blancs!


La possibilité que des bouquetins blancs aient été enlevés en Italie pour les placer en Suisse (si l'on suppose que la photo a été prise en Suisse) me paraît incroyablement faible! Pourquoi ferait-on ça ? Cela attirerait-il vraiment significativement plus de touristes "rentables" ? Surtout si l'on ne dit pas où c'est! Désolé la probabilité est trop faible et n'a rien à voir avec le "braconnage" d'origine qui visait à faire une réintroduction.

Conclusion : pour les raisons précitées, il se pourrait que les bouquetins blancs deviennent de plus en plus communs, il ne serait donc pas étonnant d'en rencontrer de plus en plus dans nos belles montagnes.
Articles :
29 mars 2012 Glion - Villeneuve
6 octobre 2011 Randonnées en France
7 août 2011 De Rolle à Gland
8 janvier 2011 Petite folie au Folly
26 décembre 2010 Sonloup - Jor ou Les Avants
13 décembre 2010 Petit tour vers Ardon
19 juillet 2010 Du Col de Bretaye au Sepey
20 avril 2010 Blocs erratiques de Bex
6 février 2010 Zermatt : Furi - Schwarzsee
12 novembre 2009 Tour des Gastlosen


Sponsorisé par :