Connections :

Mobilité Douce Urbaine

SCOBYs alimentaires, Fermentation et Nutrition



Environnement:

Mountain
Wilderness


Greenpeace

Pro Velo
Lausanne


Population
Matters


MelUsineFilms



Accès:

Rives
Publiques


Rives
du
Lac.




Divers :

N. P. Q.



+ + +



Mariage suisse et portail de mariage.



+ + +



Internet :

Création
de sites
Internet et
Référencement
Internet.
Ces deux
aspects
importants
combinés
avec une seule
solution
informatique!
Météo suisse Info neige et avalanches : SLF.ch Chasse et Randonnée Cartes en ligne pour la randonnée pédestre Leins externes montagne et randonnées Randonnée pédestre en train, HORAIRES CFF
Webcams : météo instantannée et hauteur du brouillard! Blog administratif de randonnée pédestre Interférences entre armée et randonnée Randonnée Questions Fréquentes Photos particulières Contact, informations randonnées, E-Mails
Forum de randonnées pédestres / raquettes De       

Videmanette - Gummfluh - Létivaz : grimpe et randonnée par Admin 10 septembre 2011
Schweizmobil.chMapplus.ch Une randonnée engagée de l'arrivée du téléphérique de la Videmanette à Létivaz en passant par le sommet de la Gummfluh (2458m). Itinéraire : suivre le chemin tourisme pédestre jusqu'au Col de la Videman, à partir de là le chemin n'est plus indiqué, ni panneaux, ni marques de peinture, ni cairns, mais il est toujours indiqué sur la carte et le terrain présente une sente assez facile à suivre malgré la taille relativement importante des herbes.

La sente d'approche devient de plus en plus difficile et rocheuse au fur et à mesure que l'on approche du col à 2134m au sud et juste dessous la Pointe de Tso y Bots.
  • En fait vertigineuse et tout faux pas est impardonnable.
  • 2 ou 3 spits ou petits points d'ancrages pour une corde on été posés.
  • Quelques passages nécessitent les mains, et l'arrivée au col (appelons le Col du Chenau Rouge) se fait en dévarappant sur 5 ou 6 mètres.

La Gummfluh depuis Château-d'Oex < le massif de la Gummfluh depuis Château-d'Oex, l'itinéraire de montée se situe sur la gauche en prolongation immédiate de la crête allant du Col de la Videman à la Pointe de Tso y Bots. A ce stade les passages les plus techniques sont fait, mais pas forcement (?) les plus dangereux en terme de hauteur de chute ou de risque de chute de pierres. Une fois arrivé au Col du Chenau Rouge, on est face à la cheminée principale de montée à la Gummfluh, totalement impressionnante quand on la découvre, mais n'apparaît pas aussi ardue une fois engagé dans la montée, il n'empêche que les mains sont nécessaires sur toute la longueur et que n'étant probablement pas encordé il faut assurer à 100%. Particularités pour la cheminée : (1) La roche est bonne, mais étant en face nord, c'est souvent humide et les mousses semblent se plaire (il faut choisir une période sèche, de juillet à septembre).(2) Si d'autres personnes sont en train de monter ou si quelqu'un décide de descendre(?) ou pour d'autres raisons, de petits cailloux peuvent facilement se détacher, et un casque constitue une sécurité réelle et psychologique, ce qui n'est pas négligeable.

Vue sur Rougemont depuis le télécabine. Les vanils en passant. La Gummfluh en approche. La sente passe au milieu.

Bout à desescalader.
La cheminée de montée. de loin, mais beaucoup moins une fois engagé, les prises
sont relativement bonnes et elle débouche sur une sorte de
petit col offrant une magnifique vue sur l'intérieur du massif de
la Gummfluh.. Attention en cas d'humidité ou de reste de neige
(en toutes circonstances descente déconseillée).


Début de la cheminée. < En plein milieu de la
cheminée
surplombant le col du
Chenau Rouge
Fin de la cheminée. < En pleine action
à la fin de la
cheminée de
montée.


Croupe très raide < Escalade de la croupe
herbeuse suivant
directement la cheminée
précédente.
Arrivée au sommet. La croix de la Gummfluh.

Une fois arrivé au sommet de la cheminée on découvre un panorama interne au massif de la Gummfluh qui offre probablement aussi une éventuelle descente expresse pour échapper à un orage sous la forme d'un petit vallon semble-t-il à pente constante (pas vérifié de prés, mais il semble aussi être utilisé comme itinéraire de montée, court-circuitant probablement la montée d'adrénaline des passages précédents.).

Après la cheminée on continue en suivant la croupe herbeuse la plus directe (env. 45 degrés) qui mène très vite au sommet. La descente a été faite par le sud pour rejoindre le chemin sud (*1) marqué sur la carte et menant à la Trittlisattel d'où l'on peut facilement rejoindre Létivaz. Le premier pseudo-col apparaissant, à environ 150 mètres horizontaux du sommet présente le départ de la sente de descente sur la droite, imperceptiblement marquée par une double flèche rouge presque effacée, la sente est bonne mais très étroite et nécessite 100% de concentration (tout faux pas interdit).

(*1) En fait nous n'avons pas testé ce chemin car nous avons coupé plus ou moins au plus court en ce qui concerne la distance parcourue, mais certainement pas au plus facile ni au moins chronophage, donc raccourci déconseillé, surtout que d'après la carte le petit chemin / sente sud à l'air très sympathique.

Divers :
  • Un casque est définitivement utile, aussi bien pour d'éventuels cailloux que pour éviter de se cogner à la parois pendant la courte dé-escalade.
  • Une corde peut être utile pour sécuriser certains passages.


Panorama depuis le sommet de la Gummfluh:

vue 1 vue 2 vue 3 vue 4 vue 5 vue 6 vue 7 vue 8 vue 9

Horaires en ligne :
Articles :
29 mars 2012 Glion - Villeneuve
6 octobre 2011 Randonnées en France
7 août 2011 De Rolle à Gland
8 janvier 2011 Petite folie au Folly
26 décembre 2010 Sonloup - Jor ou Les Avants
13 décembre 2010 Petit tour vers Ardon
19 juillet 2010 Du Col de Bretaye au Sepey
20 avril 2010 Blocs erratiques de Bex
6 février 2010 Zermatt : Furi - Schwarzsee
12 novembre 2009 Tour des Gastlosen


Sponsorisé par :